Sélectionner une page

5 Étapes pour vous simplifier la vie si vous venez de découvrir une tique sur votre corps. Il est nécessaire d’agir rapidement car plus la tique reste attachée sur votre corps, plus le risque de transmission de maladies est élevé.

Étape 1 : la photo

Photo de la tique plantée sur l'épaule de Paul

Prendre une photo de la tique tant qu’elle est encore sur vous, pour vous rappeler précisément de lendroit de la piqûre.

Tique nymphe sur l’épaule de Paul, 4 ans :

Étape 2 : Enlever correctement votre tique

Photo d'une tique adulte de type ixodes scapularis

Pour cela mettre des gants pour ne pas toucher la tique à mains nues, l’extraire avec un tire-tique en suivant ses instructions.

Lorsqu’elle est à l’air libre, vérifier qu’elle est entière et vivante . Si ce n’est pas le cas, essayer d’ôter les parties résiduelles sous votre peau avec une pince à épiler bien désinfectée et lire ce post qui explique en détail comment faire

Tique adulte femelle, ixodes scapularis dite aussi tique du cerf ou tique à pattes noires, taille : 2,5 mm, trouvée près de Montauban, Tarn-et-Garonne, 2019

Étape 3 : S’occuper de la tique

Photo de d'une tique adulte et d'une tique nymphe, scotchées sur un papier, prêtes à être envoyées au projet CITIQUE

Ne surtout pas la relâcher (elle pourrait s’installer dans votre canapé…) ou l’écrabouiller même si vous en avez très envie. Je vous conseille en premier de la prendre en photo, cela permettra de l’identifier si besoin.

Pour les tiques trouvées en France :

Le geste le plus citoyen est de l’envoyer au projet CITIQUE pour qu’elle entre dans une « tiquothèque » utilisée par les chercheurs. « Renfermez la tique dans un morceau de papier absorbant et collez-le avec du scotch sur une feuille » et postez-là à CiTIQUE, Centre INRAE Grand Est-Nancy, Rue d’Amance, 54280 Champenoux.

Pour les tiques trouvées en Suisse et au Liechtenstein :

Vous pourrez charger l’application géniale “Tique” ou “Zecke” la déclarer dans un “journal des tiques” dévéloppé à l’Université des Sciences Appliquées de Zürich. Elle est gratuite pour iOS et Android. Elle propose même une fonction de rappel qui permet de vérifier si les personnes piquées présentent des symptômes de la borréliose.

Pour les tiques trouvées en Belgique :

Vous pourrez aussi participer au comptage des piqûres de tiques chez l’homme en Belgique sur le site TiquesNet, une plateforme citoyenne et scientifique géré par le service Epidémiologie des maladies infectieuses, l’Institut belge de santé, Sciensano. 

Étape 4 : Désinfecter la peau à l’endroit de la piqûre

Enlever les gants et bien se laver les mains puis désinfecter votre peau avec un antiseptique à base de chlorhexidine, d’hexamidine ou de povidone iodée. Pour ma part, j’ai toujours sous la main de la biseptine qui fait tout à fait l’affaire. Vous pouvez marquer d’un rond au stylo l’endroit de la piqûre ce qui vous permet de surveiller son évolution. L’endroit de la piqûre peut être un peu rouge, et ressembler à une piqûre de moustique, c’est normal.

Étape 5 : Surveiller votre peau et vos symptômes éventuels

Après avoir enlevé cette tique, vérifier tout le reste de votre corps : une tique peut en cacher une autre…

Dans les semaines qui suivent, il est nécessaire de surveiller l’endroit de la piqûre mais aussi des signes qui peuvent être indicateurs d’une ou plusieurs infections transmises par la tique. L’érythème migrant n’est pas automatique, mais s’il apparaît, alors il faut nécessairement traiter (voir le post : Help ! que faire en cas d’érythème migrant ?)

Et si vous avez dans les jours ou semaines qui suivent : mal à la gorge, des symptômes grippaux (courbatures, petite fièvre), des douleurs articulaires, une fatigue inexpliquée, le lobe de l’oreille violacé , des troubles neurologiques… ce sont potentiellement des signes de maladie de Lyme. Filez chez votre docteur dans ce cas !

Note aux lecteurs : avertissement

Dégagement de toute responsabilité : le contenu de ce blog ne peut en aucun cas être considéré comme une consultation, ni comme une prescription médicale et de compléments alimentaires. Toutes les informations contenues dans le site lymetime.eu, dans les pages Facebook Lymetime et Laura Arnal, Instagram @laura__arnal et Twitter @laura__arnal sont données à titre indicatif. Elles ne peuvent pas remplacer les soins d’un médecin : seul un médecin est habilité à donner un avis et établir un diagnostic et une prescription en fonction de votre état de santé, les résultats de vos examens et votre historique médical. Si vous pensez être atteint d’un maladie vectorielle à tiques, vous devez consulter un médecin informé sur son diagnostic et son traitement et ne pas vous soigner seul. L’auteur dégage sa totale responsabilité en cas d’automédication suivant la lectures d’articles, de posts, le visionnage de vidéos présentés sur www.lymetime.eu.
Article précédent
Article suivant