Sélectionner une page

Régulièrement, je lis le commentaire suivant : « Attention, la tique mord et ne pique pas ». De mon côté, j’utilise toujours le mot piqûre. Alors dans le doute, j’ai essayé de trouver qui dit vrai… Débat lancé !

Que dit le Larousse ?

=> Comme la tique perce la peau de son hôte pour se nourrir de son sang,  il est juste de considérer qu’elle pique.

=> Comme l’ancrage de la tique dans la peau de son hôte se fait par l’hypostome qui fonctionne comme un harpon avec des rangées de dents… on peut aussi considérer qu’elle mord.

Voilà en effet les définitions du dictionnaire :

PIQUER = entamer ou percer la peau de quelqu’un, d’un animal avec quelque chose de pointu… En parlant d’un insecte, (…) enfoncer le dard (…) dans la peau de quelqu’un, (…) y sucer du sang, etc.

MORDRE = serrer fortement quelqu’un, une partie du corps entre les dents (…) ; planter ses dents dans quelque chose, l’entamer ou le saisir, le serrer entre les dents.

Conclusion du dictionnaire : 1 partout, balle au cente.

Que dit la toile ? Le match Piqûre / Morsure

Le site ameli.fr de la sécurité sociale explique : « on parle de morsure de tique plutôt que de piqûre de tique » (ici). En revanche, la Haute Autorité de Santé publie par exemple ses « Mesures de prévention des piqûres de tique » (ici). La FFMVT (Fédération Francaise des Maladies Vectorielles à Tiques) utilise les deux mots : « En cas de piqûre de tique, il faut retirer immédiatement la tique (…) surveiller la zone de la morsure pendant au moins un mois » (ici).

Au Canada, on parle plus souvent de piqûre, par exemple ici ou ici. En Suisse, idem : c’est piqûre pour l’Office Fédéral de la santé publique. En Belgique sur le site de santé publique, on lit morsure.

C’est à en perdre notre latin !

Et dans les autres langues ?

  • une piqûre de tique
  • une morsure de tique

  • ein Zeckenstich
  • ein Zeckenbiss

  • una puntura di zecca
  • un morso di zecca

  • una picadura de garrapata
  • una mordedura de garrapata

  • a tick bite

Les anglais, eux, n’ont pas à se poser la question !

Langage courant et langage scientifique ?

En poursuivant mes recherches sur des sites allemands et suisses notamment, il semble assez clair que les zoologues utilisent le mot piqûre alors que le mot morsure est plus utilisé dans le langage courant.

Et pourtant, au milieu d’avis très tranchés, j’ai lu tout et son contraire ! Regardez :

le terme exact est en fait «piqûre» de tique. – Pourquoi en est-il ainsi ? Ces parasites sont dotés d’un rostre et disposent d’une pièce buccale qui fonctionne comme des ciseaux.

https://piqure-de-tique.ch/les-tiques-morsure-ou-piqure/

(…) puisqu’elle déchire progressivement la peau de son hôte à l’aide de sa paire de chélicères, «qui fonctionnent comme des ciseaux, on peut aussi considérer qu’elle mord.

https://www.planetesante.ch/Magazine/Sante-au-quotidien/Piqures-de-tique/Promeneurs-mefiez-vous-de-ces-animaux-qui-mordent

=> Je crois que je continuerai à utiliser le mot piqûre. Mais après tout peu importe, mieux vaut essayer d’éviter qu’une tique vienne se planter sur nous ! Et si c’était le cas, RV sur : “Une piqûre de tique ? Pas de panique ! Les premiers gestes…”

Article précédent
Article suivant