Sélectionner une page

J’ai reçu aujourd’hui la photo de l’oreille de Lisa qui présente sur son lobe une tache violacée sans relief apparue puis disparue quelques jours après. C’est a priori un lymphocytome borrélien.

On l’appelle aussi le lymphocytome cutané bénin. Il correspond à un gonflement (nodule) ou d’une plaque sur la peau à la coloration rouge-violacée de taille de 1 à 2 cm. Chez Lisa, elle n’a pas été associée à des démangeaisons ni à d’autres douleurs, ce qui semble possible. Elle a aussi disparu spontanément ce qui ne semble pas forcément toujours le cas.

Lisa a 15 ans, habite en Belgique, va à l’école en vélo, joue au tennis, discute avec ses amies parfois dans son jardin, et n’a pas fait de promenade en forêt ces derniers temps… et pourtant pourrait avoir été piquée par une tique infectée, piqûre qui serait passée complètement inaperçue.

La formation d’un tel lymphocytome est causé par l’augmentation des lymphocytes dans les « tissus mous » comme l’aréole mammaire, les joues, le nez, le scrotum… ou ici le lobe de l’oreille. Comme les premiers symptômes de la maladie de Lyme apparaissent souvent près du site de la piqûre, on peut penser que Lisa a été piquée par une tique nymphe ?… peut-être à l’arrière de son oreille, dans son cou ou dans son cuir chevelu. Pas d’érythème migrant mais heureusement pour le diagnostic une réaction qui d’après beaucoup d’articles médicaux à ce sujet arrive au niveau précoce de l’infection. 

D’après la « Recommandation de bonne pratique – Borréliose de Lyme et autres maladies vectorielles à tiques » de juin 2018 par Haute Autorité de Santé : en cas de suspicion de lymphocytome borrélien, la stratégie diagnostique correspond aux résultats des tests sérologiques (Elisa et, en fonction de son résultat, Western Blot), à la recherche d’autres manifestations, et éventuellement à une biopsie. La stratégie thérapeutique correspond quant à elle à un traitement de 3 semaines d’antibiotiques.

Cette réaction est considérée rare et semble bien répondre au traitement antibiotique.  Chez les enfants, le lymphocytome borrélien apparaît plus souvent sur le lobe de l’oreille que chez les adultes. Elle est surtout décrite en Europe et est quasi absente pour l’instant aux États-Unis. Il semblerait qu’elle soit liée au type de borrélies causant l’infection.

On ne le redira jamais assez, il est très important de vérifier sa peau après une sortie « exposée » et de continuer les vérifications dans les temps qui suivent une piqûre de tique. Les tiques nymphes sont si petites qu’elles passent très souvent inaperçues. Chez Lisa, l’apparition de ce signe est finalement une « espèce de chance » : plus le diagnostic de maladie de Lyme de manière précoce, mieux c’est !